English
Chinese
Turkish
Tajik
Kyrgyz
Turkmen
Japanese
Arabic
English
French
Spanish
Русский
German
Ўзбек
Oʻzbek
Қазақ
Les discussions du Président ouzbek avec le directeur de l'AFD sur l'élargissement du partenariat multiforme
13:22 / 2022-11-22

Le Président ouzbek Chavkat Mirziyoyev a tenu, ce lundi le 21 novembre, une rencontre avec Rémi Rioux, directeur général de l'Agence Française de Développement (AFD) à Paris, dans le cadre d'une visite officielle en France.

Les discussions ont porté sur les questions d'intensifier la coopération entre l'Ouzbékistan et l'Agence Française de Développement, ainsi que de la remplir avec de nouveaux projets prometteurs.

Les parties ont noté avec satisfaction le haut niveau d'interaction obtenu ces derniers temps. Le portefeuille de projets communs a atteint 1 milliard d'euros. D'importants programmes de développement des infrastructures, des secteurs de l'économie et de la sphère sociale sont mis en œuvre avec la participation de l'Agence.

Le chef de l’AFD, notant les résultats impressionnants du programme de réformes en cours dans le Nouvel Ouzbékistan, a hautement apprécié l'élan actuel et le potentiel de la coopération.

Au cours de la réunion, un accent particulier a été mis sur l'approfondissement du partenariat pratique dans des domaines prioritaires tels que l'introduction de mécanismes efficaces de partenariat public-privé, principalement dans l'éducation, les soins de santé et les infrastructures, un soutien accru aux projets d'économie "verte" dans les secteurs des transports et de l'énergie, le soutien à l'agrobusiness, la promotion des projets de formation et de financement de l'entrepreneuriat des femmes et des jeunes.

Les parties ont souligné l'importance d'une application active des mécanismes de cofinancement des projets, y compris ceux impliquant des investissements directs par des entreprises françaises.

On a convenu de préparer une  "feuille de route" pour la mise en œuvre de tous les accords conclus.

À la fin de la réunion, on a signé un nouveau programme de coopération stratégique jusqu'en 2025 d'une valeur de plus d'un milliard d'euros  qui prévoit des projets conjoints spécifiques dans les domaines de l'agriculture, de l'énergie, de l'économie "verte", du développement urbain, de l'approvisionnement en eau, du secteur bancaire et financier et des transports.