English
Chinese
Turkish
Tajik
Kyrgyz
Turkmen
Japanese
Arabic
English
French
Spanish
Русский
German
Ўзбек
Oʻzbek
Қазақ
Le Président de l'Ouzbékistan a lancé des initiatives importantes pour développer la coopération internationale dans l'éducation préscolaire
15:20 / 2022-11-15

La Conférence mondiale sur l'éducation et la protection de la petite enfance se déroule à Tachkent.

Le président de l'Ouzbékistan Chavkat Mirziyoyev a assisté à la cérémonie d'ouverture le 15 novembre. 

La Conférence vise à accroître la coopération internationale dans la définition des politiques d'éducation de la petite enfance jusqu'en 2030. Y participent la directrice générale de l'UNESCO Audrey Azoulay, des ministres et des représentants de quelque 150 pays, ainsi que des responsables d'organisations internationales. 

Dans un passé récent, le taux de scolarisation préscolaire dans notre pays n'était que de 27 %. Pratiquement toutes les écoles maternelles manquaient de technologies et d'outils pédagogiques modernes, et leurs bâtiments avaient besoin d'être rénovés. 

 C'est pourquoi le chef de notre Etat accorde une attention particulière à cette partie du système éducatif, ayant initié une politique visant à favoriser une génération harmonieusement développée dès le plus jeune âge. Un décret présidentiel du 30 septembre 2017 a créé le Mministère de l'Enseignement préscolaire. D'importants travaux ont été entrepris pour la construction et la rénovation des jardins d'enfants et l'introduction de formes et de méthodes d'enseignement avancées. 

Un environnement favorable a été créé pour la participation active du secteur privé à ce processus. Les jardins d'enfants sont désormais subventionnés par le budget de l'État pour chaque enfant. Des milliers de jardins d'enfants familiaux ont été créés dans des localités éloignées et inaccessibles.  

En conséquence, le nombre de jardins d'enfants dans notre pays a été multiplié par six ces dernières années. Le nombre d'enseignants et d'éducateurs a triplé et atteint 160 000. Ainsi, le nombre d'enfants éduqués et formés dans les jardins d'enfants est passé de 600 000 à 2,8 millions et leur couverture a atteint 70 %. 

Le chef de notre Etat a également abordé la question de la continuité intergénérationnelle dans le système éducatif. Il a été souligné que les grands savants et penseurs vécus dans notre pays ont largement contribué au développement de la Première et de la Deuxième Renaissance Orientale. 

 Le Président de l'Ouzbékistan a présenté des initiatives importantes pour renforcer la coopération internationale dans ce domaine. 

On a souligné l’importance d'inclure l'éducation et la protection de la petite enfance comme l'un des principaux sujets de l'ordre du jour général du Sommet de l'avenir des Nations unies en 2024. 

La Conférence s'est poursuivie sous la forme de panels. Elle doit aboutir à l'adoption de la Déclaration de Tachkent.