English
Chinese
Turkish
Tajik
Kyrgyz
Turkmen
Japanese
Arabic
English
French
Spanish
Русский
German
Ўзбек
Oʻzbek
Қазақ
Discussions des priorités judiciaires
09:00 / 2022-11-15

Le président Chavkat Mirziyoyev a tenu le 14 novembre une réunion sur les priorités en matière de justice.

La vie des gens, le travail systémique et le développement de diverses sphères dépendent souvent du travail des tribunaux. C'est pourquoi des mesures ont été prises dans notre pays pour renforcer l'indépendance des tribunaux et garantir l’impartialité, l’équité et la l’égalité dans le traitement des affaires. Au cours des six dernières années, plus de 50 lois, décrets et règlements ont été adoptés concernant le système judiciaire. 

Au cours de cette période, 4 000 personnes accusées à tort ont été acquittées, plus de 26 000 personnes ont été libérées du tribunal et 47 000 citoyens ont été acquittés des accusations portées par les enquêteurs. 

Le renforcement de la confiance dans le système judiciaire affecte également l'économie et le développement des entreprises. En particulier, le nombre d'entreprises a doublé en six ans pour atteindre 530 000. L'économie a reçu 39 milliards de dollars d'investissements étrangers. Aujourd'hui, il existe plus de 15 000 entreprises étrangères et coentreprises. 

La stratégie de développement du pays a pour objectif de mettre en œuvre les principes d'égalité réelle et de compétitivité des parties dans le processus judiciaire et d'améliorer l'accès à la justice pour les citoyens et les entreprises. Sur cette base, les responsables et les spécialistes ont étudié les problèmes sur le terrain et ont parlé aux gens. 

De plus, la réunion a permis d’analyser les problèmes identifiés et de discuter des propositions de réforme du secteur. 

 Il a été décidé d'accroître la responsabilité des tribunaux régionaux et d’élaborer des projets de loi prévoyant l’adoption par le tribunal d’une affaire pénale non seulement avec un acte d'accusation mais aussi avec l'avis d’un avocat de la défense. 

On a souligné l'importance d'une réforme radicale de l'École supérieure de la magistrature et de la formation de juges en matière de propriété, de famille, de fiscalité et de relations de travail pour les tribunaux de district et de région. Une proposition a été approuvée pour renforcer le poids du pouvoir judiciaire et  augmenter progressivement le nombre de juges.

Le chef de l'État a donné des instructions pour étendre la numérisation de la sphère, accroître la commodité pour les gens par l'intégration mutuelle des systèmes d'information et l'introduction de technologies modernes.