OuzA Français

10.02.2017 14:49

On doit travailler de telle manière que le peuple soit content de nous

On doit travailler de telle manière que le peuple soit content de nous Le 9 février 2017, le président de la République, Chavkat Mirzioïev, a présidé une réunion consacrée aux activités des organismes de l’Intérieur, aux problèmes et aux enjeux actuels du domaine, organisée sous forme de conférence vidéophonique de sélection. Étaient présents les dirigeants du ministère de l’Intérieur, des services ministériels et des départements concernés, le président du Jokarghi Kenes de la République du Karakalpakistan, les hokim des régions, de la ville de Tachkent, des villes et des districts.

Dès les premières années de l’indépendance, une importance prioritaire a été accordée à la protection de la sécurité et de la stabilité dans le pays, à l’assurance de l’ordre public, a souligné le président du pays lors de la réunion. En témoignent les mesures prises en matière de réformation des services de prévention, d’enquête, de sécurité, de circulation routière, de sécurité incendie, de garde et des services opérationnels à missions spécifiques, ainsi que d’amélioration successive de la base matérielle et technique des organismes de l’Intérieur.

Au cours der dernières années, l’action visant la prévention des délits, la lutte contre la criminalité, la protection de l’ordre social, la protection des droits et des intérêts de l’homme, le renforcement des rapports avec le public sont montées à un nouveau niveau.

Notamment, les textes législatifs et réglementaires relatifs au fonctionnement des organismes de l’Intérieur se perfectionnent. Pendant les cinq dernières années ont été adoptées les lois sur l’activité de l’enquête opérative et la prévention des délits, avec des modifications et des ajouts appliqués dans la loi sur la citoyenneté de la République d’Ouzbékistan. L’adoption de la loi sur les organismes de l’Intérieur en 2016 a renforcé encore la base juridique et normative de la sphère.

Cependant, des missions importantes restent à accomplir, comme améliorer l’efficacité de l’activité des organismes de l’Intérieur, perfectionner leur interaction avec les autorités publiques locales et les organisations d’autougouvernance des citoyens.

Le chef de l’État a concentré l’attention sur la question liée à la conformité du fonctionnement des services de l’Intérieur aux exigences contemporaines.

Les services de l’Intérieur doivent travailler de telle manière que le peuple soit content de l’État, estime le président en indiquant que les gens ne sont pas satisfaits de leur travail dans certaines régions. Notamment, des phénomènes néfastes comme l’empiètement criminel sur la propriété ne sont pas entièrement éliminés. Les cas de lésions corporelles intentionnelles, de fraude et le nombre d’accidents routiers ne sont pas réduits.

Chavkat Mirzioïev a attiré l’attention, entre autres, sur les défauts que l’on commet dans la détection des crimes. Notamment, chaque cinquième infraction liée au vol et à la fraude reste non dévoilée. Des défauts graves sont également observés dans la conduite de l’enquête pénale. Dans certains endroits la coopération entre les organismes chargés de l’application de la loi ne répond pas aux exigences.

La réunion a abordé les questions liées au perfectionnement de l’infrastructure des postes de police, à l’amélioration des conditions de vie des inspecteurs de prophylaxie, à la réformation du système de l’Intérieur, à l’optimisation de ses divisions structurelles.

Le ministre de l’Intérieur Abdousalom Azizov, les hokims, les dirigeants des directions territoriales de l’Intérieur de la ville de Tachkent et des régions ont intervenu pour présenter leurs rapports.

L’analyse critique, la discipline sévère et la responsabilité personnelle doivent être une règle quotidienne de l’activité de chaque dirigeant, et les problèmes doivent être résolus non dans le bureau, mais au milieu du peuple, a souligné le président Chavkat Mirzioïev.

Renforcer la responsabilité personnelle des dirigeants pour le résultat final, donner une solution opportune aux plaintes et aux demandes des citoyens, assurer une discipline rigoureuse et l’ordre, former des spécialistes professionnels pour le domaine et éviter tous phénomènes négatifs représentent des missions prioritaires pour les organismes de l’Intérieur.

Les responsables du domaine ont obtenu des charges appropriées en matière de mise en place d’un système où aucune déclaration ou demande des citoyens ne serait ignorée, de changement de l’attitude envers le service public, de renforcement du contrôle social sur les services de l’Intérieur par l’établissement des rapports pour présenter devant le public.

Le président de la République a de même avancé des recommandations afin d’augmenter l’efficacité de l’activité des services de l’Intérieur, des postes de police et des inspecteurs de prophylaxie en particulier, de mettre en place un système d’évaluation du travail des départements de l’Intérieur, ainsi que l’importance de faire une étude approfondie sur les infractions chez les jeunes, d’impliquer des inspecteurs de prophylaxie aux établissements d’enseignement, etc.

Le chef de l’État a confié aux fonctionnaires des charges précises en matière de lutte contre l’extrémisme, le terrorisme et la criminalité organisée.

Photo de Sarvar Urmanov. OuzA
14 030