OuzA Français

23.01.2018 10:47

Un centre de formation spécial pour les jeunes afghans en Ouzbékistan

Un centre de formation spécial pour les jeunes afghans en Ouzbékistan La cérémonie d’ouverture du nouveau Centre éducatif de formation pour les citoyens afghans à Termez, créé sur l’initiative du président de la République d’Ouzbékistan, s’est tenue ce lundi 22 janvier en présence de personnes officielles des deux pays: V. Makhmudov, secrétaire du Conseil de sécurité auprès du président de la République d’Ouzbékistan, I. Ergashev, représentant spécial du président de l’Ouzbékistan en Afghanistan, I. Majidov, ministre de l’Enseignement supérieur et secondaire spécialisé, Khumoyun Kayumi, conseiller du président de la République islamique d’Afghanistan pour les questions économiques et les ressources humaines, Mohammad Shokir Korgar, représentant spécial du président de l’Afghanistan pour la coopération avec les pays de la CEI, E. Turdimov, le hokim de la région de Sourkhandaria.

Cette institution éducative moderne, qui va s’occuper de la formation de spécialistes pour les secteurs socioéconomiques pour l’Afghanistan, a ouvert une nouvelle page dans le renforcement des liens d’amitié entre les jeunes des deux pays.

« C’est une journée historique non seulement pour les jeunes, mais pour tout le peuple afghan, dit Mohammad Shokir Korgar, le représentant spécial du président afghan pour la CEI. Ouvrant cet établissement aujourd’hui dans une ambiance solennelle, nous avons rendu hommage à la mémoire de nombreux grands hommes, comme Amir Temur, Alisher Navoï, Birouni. » Comme l’Afghanistan compte quelque 7 millions d’habitants d’origine ouzbèke, souligne-t-il, le nouveau centre va satisfaire les besoins des écoles et des jardins d’enfants en spécialistes en langue ouzbèke. Pour plus tard, le centre se fixe de mettre en place la formation de spécialistes pour d’autres secteurs, comme ferroviaire, énergétique etc.

Selon Oybek Ruziev, directeur par intérim du Centre, les jeunes du pays voisin poursuivront leurs études pendant 2, 4, 6 années de formation selon des programmes approuvés par le ministère de l’Enseignement supérieur et secondaire spécialisé de l’Ouzbékistan.

1.jpg

Un collaborateur du ministère afghan du Commerce et de l’Industrie, Musofir Kukondiy, dit que l’ouzbek se considère comme une troisième langue officielle en Afghanistan. Mais, les spécialistes en cette langue ne sont pas nombreux. Prenant en compte ce besoin, quelque cent jeunes gens des provinces différentes du pays, désirant devenir pédagogues, ont été invités à se former au sein de ce centre.

Les premiers étudiants du centre ont été accueillis le dimanche 21 janvier à l’aéroport international de Tachkent. Admis pour la spécialisation en langue et littérature ouzbèkes, ils vont poursuivre une formation de deux ans.

3.jpg

Le centre planifie d’élargir son activité ultérieurement, de construire un logement supplémentaire pour 300 étudiants. Le logement actuel est capable d’accueillir 110 étudiants.

Les invités d’honneurs ont été les premiers à signer le Livre d’or du nouveau centre.

Par Kholmumin Mamatrayimov. Photos de Farkhod Abdurasulov. OuzA
6 442